voyager aux Maldives pas cher

Est-il possible de voyager aux Maldives pour pas cher ?

Les Maldives c’est plus de 1000 îles au coeur de l’océan indien, une faune maritime très riche et des eaux translucides attirant des touristes du monde entier. Les premiers sont arrivés en 1972 avec seulement 2 resorts ouvertes et une capacité de 280 lits. C’est seulement en 2009 que les maisons d’hôtes ont commencé à se construire sur les îles habitées, suite à un changement de régulation. Il en résulte que voyager aux Maldives n’est plus désormais réservé qu’aux occasions très spéciales ou aux personnes fortunées.

Après un voyage de 1 mois au sein des Maldives, nous avons récolté quelques informations susceptibles de vous intéresser pour votre futur voyage.

Quelle carte SIM choisir ?

À l’aéroport de Malé, à votre droite lorsque vous verrez des dizaines de locaux attendant avec des pancartes l’arrivée des vacanciers, vous apercevrez 2 boutiques pour l’achat de cartes SIM.

Il y a Ooredoo et Dhiraagu. L’avantage d’Ooredoo est que leur « Tourist pack » est valable durant 30 jours, contrairement à Dhiraagu qui est seulement de 15 jours. Concernant la couverture du réseau, elle est sensiblement la même pour les 2 cartes SIM. Le prix est de $50 pour 30 GB ou $30 pour 17 GB, ceci pour les 2 agences. Il y a d’autres plans, mais ils ne semblaient pas spécialement avantageux.

Pour les digitals nomads, le wifi est en général bon (vous pouvez consulter une vidéo youtube HD) dans les guesthouses.

Qu’en-est il concernant les ATMs, distributeurs de billets ?

Il y en a 2 ou 3 à l’aéroport et si vous ne logez pas dans une luxueuse resort, je vous conseille de retirer du cash. Pourquoi ? Vous éviterez de payer une taxe de 3.5% à chaque paiement par carte sur les îles. Ensuite, il y a encore de nombreuses guesthouses et restaurants dans lesquels on ne peut pas payer par carte bancaire. Vous aurez cependant une petite taxe de la banque locale lors du retrait à l’ATM à hauteur de $4 (août 2021).

J’avais fait l’erreur de ne pas prendre assez de cash et lorsque j’étais sur l’île de Dhangethi je me suis retrouvé coincé, j’ai dû payer $20 A/R en bateau juste pour accéder à l’ATM de Dhigurah. Donc vérifiez bien avant si l’île où vous logerez possède un ATM et si la guesthouse accepte le paiement par carte.

Comment se rendre à son île ?

Certaines îles ne sont accessibles que par avion, pour les autres vous avez le choix entre :

  • le ferry, très lent, peu confortable, mais pas cher. Si vous êtes en période de COVID, le ferry ne sera probablement pas accessible. Plus d’informations ici.
  • le speedboat public, en moyenne une vingtaine de passagers, puis le prix variera en fonction de votre destination. Pour ma part, la guesthouse m’avait proposé $50 pour faire Malé – Omadhoo, un trajet d’un peu plus d’une heure.
  • le speedboat privé, avec un prix variant entre $100 et $1200 en fonction du nombre de personnes et de la taille du bateau.
  • l’avion, si l’île où vous séjournez possède un aéroport.

Si vous avez un doute, contactez votre hébergement sur place.

voyager aux Maldives pas cher

Quels sont les prix pour les activités ?

En se basant sur les 2 guesthouses dans lesquels nous sommes restés :

  • faire du snorkeling avec des raies manta : entre 50 et 60 dollars par personne en négociant ou si vous êtes nombreux (aucune garantie à 100% de voir les animaux)
  • faire du snorkeling avec requin baleine + raies manta + déjeuner sur un banc de sable d’une île déserte : environ 150 dollars par personne en négociant ou si vous êtes nombreux (aucune garantie à 100% de voir les animaux)
  • faire du snorkeling avec des tortues : entre 50 et 60 dollars par personne en négociant ou si vous êtes nombreux
  • faire du snorkeling avec des requins nourrices + observer des dophins + faire du snorkeling au-dessus d’une épave + visite d’une île : environ 300 dollars par personne en négociant ou si vous êtes nombreux
  • faire du snorkeling depuis la plage est gratuit (équipement fourni) et en fonction de l’île où vous êtes vous pouvez apercevoir tortues, requins nourrices, requins à pointe blanche, requins à pointe noire, requins gris de récif, différents types de raies et une grande variété de poissons.
  • Louer un kitesurf pour 1 heure : $50
  • Louer un jetski pour 30 minutes : $75
  • Faire du paddle pour 1 heure : $12
  • Louer un catamaran pour 1 heure : $87

Les prix des excursions peut varié bien sûr en fonction de la distance à parcourir en bateau, de même concernant la qualité du matériel concernant certaines activités, mais ça vous donne une idée. Ceci est juste un aperçu de nombreuses activités pouvant être réalisées.

Quand faut-il se rendre aux Maldives ?

Nous y avons été en saison des pluies sur un coup de tête et on n’était pas mécontent parce qu’il a fait majoritairement très beau. En règle général il est préférable de s’attendre à des pluies d’au moins 1 à 2 heures par jour, afin de ne pas être déçu, ceci entre mai et octobre. La saison des pluies est une bonne période pour voir des planctons bioluminescents sur l’île de Vaadloo (je viens de l’apprendre). Pour avoir encore un meilleur ensoleillement, privilégiez la période de novembre à avril.

Concernant les raies manta et requins baleines il est possible de les voir tout au long de l’année, certaines périodes sont plus propices pour en voir en fonction des atolls. Si vous voulez voir des centaines de raies manta en même temps, tentez votre chance dans l’atoll de Baa, plus précisément vers Hanifaru bay entre mai et octobre.

L’eau est toute l’année à une température très agréable entre 28 et 30 °C.

Que doit-on savoir concernant le séjour sur une île habitée ?

Vous aurez certaines restrictions imposées afin de respecter la culture locale, plus précisément l’islam pratiqué par les habitants. En effet, parmi les plus contraignantes pour un vacancier lambda :

  • vous pourrez être en maillot de bain seulement sur une plage prénommée « bikini beach »
  • vous devez avoir les épaules couvertes et éviter les shorts et jupes trop courtes dans toute l’île
  • vous n’aurez accès à aucun alcool

Les habitants parlent le Dhivehi, si vous voulez apprendre quelques mots, voici les 10 mots les plus utiles pour votre séjour.

Hors période COVID, si vous êtes amateur de sport collectif, les locaux jouent très souvent au football, au beach volley et même au badminton sur certaines îles.

voyager aux Maldives pas cher

Votre transport sur l’île sera principalement à pied ou en vélo. Il y a possibilité de se faire conduire en scooter ou caddie de golf par le personnel de votre guesthouse.

Le prix moyen par personne au restaurant est aux alentours de $6. Le prix moyen par personne pour manger au sein de votre guesthouse pour le déjeuner ou dîner était aux alentours de $8 à $10 nous concernant.

Il y aura surement au sein de votre île au moins un hôpital, une école, une mosquée et quelques épiceries où l’on trouve le strict minimum. Il est préférable d’anticiper votre besoin en crème solaire, produits antimoustiques et autres, car même ceci est difficile à trouver sur ces petites îles, contrairement à Malé.

Il vaut mieux se renseigner sur l’île, son récif corallien, ses établissements (restaurants, boutiques, etc) avant de réserver son logement 😃.

Omadhoo vs Dhangethi

Ces 2 îles se trouvent au sud de l’attol Ari, à 1h30 en speedboat de Malé. Nous faisons halte en premier lieu sur Omadhoo, 300 mètres de largeur et un peu plus de 1000 habitants. Collier à fleur, cocktail de bienvenue, nous sommes agréablement reçus par Kirulhiya guesthouse située au bord de plage. Le tourisme est encore peu développé sur l’île, permettant de préserver son côté sauvage sur toute la partie sud. Vous partagerez une splendide petite plage au sable blanc avec des centaines de crabes et quelques hérons. En marchant entre les palmiers, si vous levez la tête au coucher du soleil, vous verrez quelques renards volants (chauves-souris frugivores) sortant de leur sommeil.

voyager aux Maldives pas cher

Je n’ai jamais imaginé pouvoir faire du snorkeling depuis le bord de plage et apercevoir des requins nourrices, requins à pointe noire, requins à pointe blanche, tortues, raies, murènes et des dizaines d’espèces de poissons différentes. C’est désormais chose faites et j’ai encore du mal à réaliser, même un mois après.

Le soir si vous vous rendez à la jetée au sud est de l’île, vous apercevrez également de nombreux requins, quelques raies et même si vous êtes chanceux des bébés requins faisant 30 à 50 centimètres, tout au plus.

Ajouté à ceci la possibilité de pouvoir manger les pieds dans le sable au bord de l’eau turquoise et le séjour est simplement incroyable.

Revenons les pieds sur terre. Il y a une forte utilisation du plastique sur l’île et la gestion des déchets est minimum, ils sont brûlés, sauf que comme vous le savez, le plastique entre autres, ne brule pas. Il est également possible que l’océan ajoute sa pincée de sel et ramène souvent des débris. Bref, il est facile d’observer sur l’île de nombreux déchets, mais pour les voyageurs d’Asie, c’est malheureusement chose commune à voir… Les moustiques sont très présents et ne laissez pas votre assiette de nourriture sans surveillance ou des corbeaux n’en feront qu’une bouchée.

Pas très loin à seulement 30 minutes en speedboat d’Omadhoo se trouve cette petite île habitée. Nous avons séjourné chez la famille de Shaamyn, à Daisy Cottage, où nous avons été accueillis chaleureusement par lui et ses parents. Dhangethi est une île avec les mêmes caractéristiques d’Omadhoo, peut-être un petit peu plus développé avec quelques restaurants au bord de plage. Les activités proposées sont plus variées avec des options comme le paddle, jetski, kite-surf, concernant les excursions, elles sont sensiblement les mêmes qu’à Omadhoo. Le point négatif est le snorkeling depuis l’île qui est plus compliqué car il y a de forts courants, très peu de fond, rendant l’accès à la cassure du récif plus difficile. La grande partie des coraux ne sont pas dans un bel état, mais ce fut le cas aussi pour Omadhoo.

Je recommande principalement Omadhoo suite à mon expérience personnelle, mais n’hésitez pas à consulter d’autres articles, car les îles sont nombreuses et certains atolls peuvent être plus intéressants que d’autres en fonction du récif corallien et la biodiversité, de la proximité avec Malé ou encore des excursions accessibles en fonction des saisons.

Voici un extrait vidéo de notre aventure sous l’eau :

Pour conclure est-il possible de voyager aux Maldives pour pas cher ?

Oui, car si on compare avec le prix des vacances en Europe incluant l’hébergement, le transport, l’alimentation et les activités, on peut se retrouver à payer plus cher qu’un séjour aux Maldives. Pour un backpacker voyageant en Asie, les Maldives restent cependant très cher par rapport à la majorité des pays.

Ne vous laissez pas avoir par les taxes qui ne sont souvent pas incluses. 12% de taxes par le gouvernement sur les biens et services touristiques. 3,5% en plus si vous payez par carte bancaire, donc ça peut vite faire gonfler la note globale.

Sans le vol inclus, en faisant 2/3 excursions payantes, mangeant à 30% dans les restaurants locaux, 70% au sein de nos guesthouses, un mois aux Maldives nous est revenu à environ 2300 € pour 2 personnes, soit environ 38 € par jour et par personne.

voyager aux Maldives pas cher

Bon séjour et si vous avez des questions, commentaires, n’hésitez pas dans les commentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*