De Utila à León en 1 jour, c’est possible !

Tu veux passer la frontière du Honduras pour aller à León, au Nicaragua ? Tout ça en partant d’Utila ? Non, ça tombe bien, moi non plus. Bonne journée.

Je suis sot ! Bref, tu as 2 options :

Le bus

  • Sécurité : Pas optimal car une nuit à Tegucigalpa
  • Durée : 2 jours de trajet
  • Prix : 50 €
  • Confort : Bon

Le shuttle

  • Sécurité : Bonne car 95% du temps vous êtes dans le shuttle
  • Durée : 15 heures
  • Prix : 55 €
  • Confort : Moyen

Bref, pour nous le choix était vite fait, le trajet en bus ne valait pas le coup, nous ne souhaitions pas nous éterniser au Honduras, on prend donc un shuttle de chez Tornabe.

1.  Avant ça, tu dois aller à la Ceiba, prend le bateau pour 20 € à 7h du matin. Je sais, c’est tôt, mais il faut savoir ce que l’on veut !

2.  Un homme en jaune de Tornabe avec la pancarte « León » t’accueille et te fais monter dans un taxi pour 20 minutes de route où il te dépose à un fast-food.

3.  Ici, tu attendras tous les autres voyageurs ayant pris un billet avec Tornabe. Nous concernant, c’était 30 voyageurs, soit 2 shuttles de 15 personnes. Tu règles la somme du trajet avec un homme en jaune de la compagnie si ce n’est pas déjà fait et après une bonne heure nous embarquons dans le shuttle. Ils sont récents, propres, avec climatisation et même une télévision. Ces mini-bus ne sont pas dans un mauvais état et heureusement !

4.  Nous partons sur les coups de 9h30 au final pour un trajet sans pauses jusqu’à 13h00. Nous sommes dans un endroit paumé du Honduras où nous mangeons pour 100 L par tête, soit 4 € et repartons.

5.  C’est à 19h à Tegucigalpa que nous prenions notre prochaine pause. Nous aurons seulement la possibilité d’acheter des snacks sur place.

6.  Prochaine étape, la frontière du Honduras. Si tu as ton tampon d’entrée du pays sur ton passeport, pas d’embrouilles. Une fille ne l’avait pas, c’était 150 € à payer sur-le-champ !

7.  La frontière du Nicaragua est a quelques centaines de mètres, ou quelques kilomètres de memoires (j’étais à moitié endormi). On a eu la surprise de se faire prendre la température à la douane (par le cou) ! Si nous avions eu une fièvre, que ce serait-il passé ?

Mr. Worldtripper, vous avez 39°C de température, vous ne pouvez pas rentrer au Nicaragua dans ces conditions, restez au Honduras quelques jours de plus.

Et enfin nous avons payé 10 € de taxe avant de remonter dans le shuttle et patienter une bonne heure avant de repartir (on ne cherchait plus à comprendre).

8.  Dernière pause 45 minutes plus tard, l’occasion de manger un hot-dog pour 50 C, soit 1,5 €, puis de repartir tels des zombies.

9.  C’est à 3h00 que nous arrivons enfin à León, complètement lessivés. Le shuttle te dépose à ton hôtel, quelque soit sa situation à León.

Au final, nous avons mis plus de temps que prévu mais ceci semble dû au fait que nous étions plus nombreux que d’habitude. En est-il que c’était un trajet très long ! Les conducteurs conduisent rapidement (comme beaucoup en Amérique Centrale), mais les pauses sont très longues, on a donc l’impression que le trajet pourrait être mieux optimisé, faut-il encore se rappeler que c’est le Honduras !

D’un point de vue positif, le personnel de Tornabe est très serviable et fait en sorte que tout se passe au mieux pour les passagers. Nous avons eu la surprise d’être 9 français dans notre shuttle en direction de León, l’ambiance était au rendez-vous !

Pour conclure, on te recommande la compagnie Tornabe qui se débrouille très bien pour faire passer la pilule d’un trajet de cette longueur. Nous voici au Nicaragua !

Bonne chance pour ton périple si toi aussi tu prends la route !

4.7/5 - (4 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*