Que faire en une semaine en van à Ibiza ?

Du soleil, des plages de folie, une eau ultra bonne, un van, 2 amoureux (c’est trop ?), bref tous les ingrédients pour un voyage mémorable à Ibiza !

Comment on s’est retrouvé à faire une semaine en van à Ibiza ?

Après avoir été à Tenerife en mars, à New York en juin, et fait deux festivals de musique sur plusieurs jours cet été, on avait décidé qu’on consacrerait le reste de nos vacances à randonner. Puisqu’on n’a pas pu en faire cet été et qu’on avait tellement aimé notre semaine de rando dans les Pyrénées l’été dernier, on avait comme projet de partir en Suisse (5-6 jours). Et finir nos derniers jours tranquillou (promis c’était vraiment le projet) dans nos familles dans le Jura (représente!).

Après quelques jours en Normandie (et avoir pris un train dans la mauvaise direction) (si si à 30 ans c’est encore possible) et avoir découvert le Mont Saint-Michel et Etretat, on redescend donc sur Lyon pour préparer nos affaires. Le plan c’était de repartir le lendemain.

Sauf que… (vous avez vu le truc venir) (vous avez lu le titre de l’article surtout) changement de programme ! Et vraiment c’est sans le vouloir qu’on s’est retrouvé à voyager une semaine en van à Ibiza.

La vérité ? Ils annonçaient un temps tout pourri pendant 10 jours en France ET en Suisse. Et vraiment finir nos vacances et l’été sur ça, c’était pas possible (déso).

Du coup, on a regardé les options dispos et ce qu’on pouvait faire. Et en quelques heures on avait réservé nos billets d’avion pour Ibiza. Oui oui la veille pour le lendemain.

Pourquoi en van ? Pour la petite histoire (c’est pas ultra intéressant mais on vous le dit quand même), quand on était en Normandie, on est parti 2 jours avec le petit camion du grand-père d’Olive. On a enlevé les sièges arrières et mis un matelas au sol (en mode squatter, tu vois le truc) et on a adoré. Du coup, on s’est dit qu’on partirait bien en van.

Est-ce qu’Ibiza vaut le coup si on n’aime pas faire la fête ?

Nous voilà partis avec un fourgon aménagé sur une île réputée pour ses gros DJ et fiestas de folie ! Est-ce qu’on a clubbé jusqu’au bout de la nuit ? Enchainé avec des afters sur la plage avant de chiller le reste de la journée au soleil ? Eat sleep rave repeat en gros ?

Absolument pas ! Parce que ce n’était pas le but. Et même si on a hésité par moment (guilty), on a préféré se concentrer sur la découverte de l’île et de ses paysages.

Mais on n’a pas dit notre dernier mot avec Ibiza. On compte bien revenir un jour avec les copains pour profiter de cette partie de l’île.

En gros, toutes les boîtes de nuit et les endroits pour faire la fête sont concentrés sur la ville principale : Eivissa. En dehors de là et des plages juste à côté, l’île n’est pas du tout axée là-dessus. C’est plutôt bohème et chill et même réputée pour son côté hippie.

On a d’ailleurs vu pas mal de familles et c’est totalement approprié ! L’île regorge de plages magnifiques et ce serait bête de s’en priver juste parce qu’on a cette image d’Ibiza !

Après si vous aimez faire la fête, clairement c’est parfait aussi. Bref, l’un ou l’autre, ou un mélange des 2, tout est possible.

Gardez juste en tête que la partie fiesta est tout de même pas donné, il suffit de voir le prix d’entrée des boites de nuit. Pour info, c’est 12€ la petite bouteille d’eau à Ushuaïa (ça fait mal quand même).

Quand partir à Ibiza ?

Nous y étions fin août début septembre et au niveau du monde c’était vraiment supportable. Et il faisait encore bien bien chaud. La mer était à la fois super agréable parce qu’on pouvait rester littéralement des heures à papoter dans l’eau sans avoir froid, mais en même temps c’était pas vraiment rafraichissant (dur dur la vie).

Après, on est du genre à adorer faire ce type de destination un peu hors saison parce que c’est vraiment royal : une météo clémente, du soleil et quasi personne.

Donc en octobre ou en avril/mai ça doit être parfait !

Et alors la vanlife à Ibiza ?

On a adoré !

  • Est-ce qu’on avait un vieux van ?
  • Est-ce qu’on avait une fuite dans le réservoir d’eau ?
  • Est-ce du coup on a galéré à faire notre vaisselle et même à se doucher ?
  • Est-ce qu’on devait verrouiller toutes les portes une par une à la main à chaque fois ?
  • Est-ce qu’on (Olive) avait peur quand on entendait des bruits suspects autour du van (comprends : le vent) ?
  • Est-ce qu’on s’est pris un put*** d’orage de malade notre première nuit ?
  • Est-ce qu’on a aussi dormi sur des parkings ?

Oui, oui, oui et oui, mais est-ce que ça nous a empêché de profiter à fond et d’adorer cette façon de voyager ? Pas du tout ! Et c’est la seule question qui compte (faut nous dire si on en fait trop, hein).

C’est sûr qu’avec un van plus récent, et surtout un réservoir d’eau qui ne fuit pas, cela aurait été plus simple et surtout plus sympa. Mais l’expérience aura été dans tous les cas géniale ! Trouver des spots de folie pour poser sa maison roulante, c’est vraiment un kiffe.

Alors attention ce n’est pas pour tout le monde. Justement parce que tu ne sais pas à l’avance où tu dors, ça peut être une source de stress pour certaines personnes. Et parce que forcément niveau place et confort c’est fortement limité !

L’option location appartement + scooter nous aurait aussi beaucoup plu et si la vanlife ce n’est pas votre truc, c’est ce qu’on vous conseille. A condition d’être à l’aise en scooter, mais vous verrez il y en a plein tout autour de l’île.

Et sinon la voiture c’est bien aussi, hein !

Quoi faire et que voir à Ibiza ?

On vous conseille de prévoir au moins 5 jours à Ibiza, pour avoir le temps de bien découvrir l’île sans trop courir. On est resté une semaine et on a globalement vu ce qu’on voulait voir, même s’il y a tellement de plages magnifiques que 10 jours ne serait pas de trop !

✦ Cala Salada & Cala Saladeta

Il s’agit en fait de deux plages presque côte à côte. La plus belle est celle à droite quand vous êtes face à la mer (Saladeta), il vous suffit de suivre le chemin pour y accéder. Assurément l’une des plus belles plages d’Ibiza. L’eau est d’une couleur absolument incroyable !

J’espère que ça se voit sur nos têtes qu’on est heureux parce que là vraiment on est au top de notre vie ! Même si on a du faire 30min de marche à pied parce qu’on nous a pas laissé rentrer dans le parking juste à côté de la plage. Ce même parking où quand on est arrivé (après avoir marché si ça t’a suivi), il restait de la place et il y avait même des nouvelles voitures en train d’arriver (on devait avoir une sale tête pour qu’on nous fasse faire demi-tour). Bien sûr, les 30min à pied ont dû être faite au retour également (logique Jean-Michel), dont une partie le long de la route (sinon c’est trop facile). Bref, normalement c’est facile de se garer !

✦ Cala Xarraca

Probablement notre plage préférée d’Ibiza ! Il faut absolument aller sur le point de vue, accessible facilement depuis la route pour voir la plage vue du haut (ici). L’endroit le plus sympa et calme pour se poser sur la plage c’est d’ailleurs tout à droite vers les cabanes de pêcheurs (ici).

✦ Cala Comte, l’une des plus belles plages d’Ibiza

C’est l’une des plages les plus réputées de l’île. Et on comprend clairement pourquoi. Ce sera vraiment l’une de nos préférées. On a donc fait en sorte d’arriver tôt le matin, on a petit déjeuné sur le côté gauche de la plage et c’était plus que royal.

✦ Cala es Bol Nou / Sa Caleta

Encore un endroit assez réputé notamment par sa grotte dans les roches d’une jolie couleur ocre, qui donne directement sur la plage. Pour le trouver, il suffit de continuer tout droit après le restaurant et de bifurquer sur la droite. N’hésitez pas à continuer après la grotte pour avoir le point de vue sur toute la crique !

Puisqu’il y a pas mal de monde et que la plage n’est pas grande, nous sommes allés sur la gauche de la plage, vers les rochers, pour se baigner tranquillement. Il y avait simplement un autre couple un peu plus loin donc c’était vraiment agréable.

✦ Cala Tarida

Une plage plus que sympa avec un ponton ultra photogénique qui donne directement sur l’eau d’une couleur toujours aussi folle.

Bon pour la petite histoire, nous sommes venus sur cette plage pour essayer de recharger les batteries du drone. Max a donc demandé au restaurant de la plage s’il pouvait brancher Drony. Pendant ce temps là, on a profité de la plage et on a bu une petite bière (mais vraiment c’était parce qu’il le fallait).

Max pendant la 2e partie de la semaine était en galère de batterie pour le drone et devait économiser au maximum puisqu’il n’avait pas pris le chargeur allume cigare qui permettait de le recharger dans le van. Tu sais celui où quand il a ouvert la boite du drone pour la première fois, il l’a rangé dans un coin en se disant « celui-là, c’est sûr que je ne m’en servirais JAMAIS ».

Et ce sera aussi notre dernier spot pour dormir avec le van. On avait repéré un endroit en hauteur pour se garer et on y est retourné le lendemain, un régal !

✦ Cala de s’Illa, l’un de nos coups de coeur d’Ibiza

Comme pas mal de plages à Ibiza, il y a des nudistes à certains endroits. Ici la plage est très sauvage et difficile d’accès, donc c’est encore plus vrai (vous voilà prévenu). On vous déconseille d’ailleurs d’aller trop loin en voiture mais plutôt de descendre à pied. Bon, ce n’est pas la plage la plus agréable pour se baigner puisqu’il y a pas mal d’algues et ce n’est pas évident de rentrer dans l’eau. Mais les alentours sont incroyables.

On vous conseille plutôt de vous baigner depuis les rochers, c’est vraiment agréable et l’eau est encore une fois super bonne. (ici)

Nous sommes restés jusqu’au coucher de soleil qui nous a offert de très belles couleurs sur les roches.

Et nous avons même eu le droit à un spectacle de tambour, incroyable. En réalité, c’est a priori assez courant ici et souvent ils seraient même plusieurs à en jouer. En tout cas ça a rendu le moment spécial et c’était vraiment sympa.

Nous avons même trouvé un super endroit pour mettre le van. En revenant du sunset, on était un peu déçu de voir qu’il y avait d’autres vans à côté de nous, mais c’est le jeu. Sauf qu’en arrivant les allemands juste à côté, nous disent que la police est passée. Ils ont pris en photo les plaques des véhicules. A priori, ils pourraient repasser le lendemain matin et si tu es toujours là ça veut dire que t’as dormi sur place alors que tu n’avais pas le droit.

On n’avait pas vu de panneau mais a priori c’est une réserve naturelle. Il faisait déjà nuit, donc on décide de rester dormir ici mais de partir pour le lever de soleil le lendemain. Au final il ne restait que nous et un autre van, donc au moins on était tranquille ! Mais dommage, on n’a pas pu profiter du spot le lendemain matin.

Mais les étoiles étaient folles et Max a réussi à prendre quelques clichés sympas ! On a passé une partie de la soirée avec les portes ouvertes avec vue sur ce spectacle de folie :

✦ Cala Sant Vincent et notre plus bel échec

Si la plage est jolie avec une eau d’une magnifique couleur, l’endroit est tout de même un peu gâché par les grands immeubles sur la plage.

Ensuite, on voulait aller jusqu’au phare de Punta Grossa qui n’est pas très loin de la plage, pour avoir une super vue. Il faut savoir que sur Google Maps le chemin menant au phare n’est pas très bien indiqué. Bref, on trouve un petit sentier, avec pas mal d’arbustes (tu sais le genre d’arbustes qui t’enlève un bout de peau à peine tu le frôles ! Oui j’exagère un peu mais t’as compris) et on décide de continuer. On n’aime pas les échecs (on est un peu têtu et pas toujours malin surtout). On finit par se retrouver nez à nez avec une propriété privée. Impossible de passer. On décide donc de faire demi-tour.

De retour au van, on décide de lancer Maps.Me pour comprendre. En réalité, il fallait prendre un chemin beaucoup plus bas (départ ici). Nous n’étions d’ailleurs pas les seuls à le chercher. Mais pour une fois, on n’avait pas lancé Maps.Me qui indique incroyablement bien les petits chemins et ça nous servira de leçon. On a perdu pas mal de temps, donc on décide de ne pas tenter le chemin plus bas. Un bel échec, donc.

✦ Cala d’Hort

Ce n’est pas la plage la plus agréable pour se baigner puisqu’il y a des cailloux et rochers un peu partout. Mais elle est réputée parce que vous avez une vue imprenable sur Es Vedrà. Nous y étions en fin de journée, avant d’aller mater le sunset sur la falaise. Le temps était voilé donc nous n’avons pas de belles photos de la plage mais dans tous les cas elle est assez touristique donc ce n’est pas notre préférée. Max aura même vu une méduse.

Ça vaut quand même le coup d’aller faire un tour puisque vous pouvez directement y descendre depuis le parking donnant accès au superbe point de vue sur Es Vedra.

✦ Cala Benirrás

Il y a un marché hippie au bord de la plage et c’est vraiment sympa. On a même pu se caler un moment à droite de la plage, vers les cabanes de pêcheurs, où a été construite une paillote. Parfait pour profiter de la vue, au calme et à l’ombre.

On a beaucoup apprécié cette plage, plus calme et familiale. Il y a plusieurs restaurants en bord de plage qui donnaient bien envie. Mais puisque ce voyage n’était pas prévu, on a dépensé le moins possible donc pas de petit restaurant des familles sur la plage pour nous (on a grignoté 3 cacahuètes et un sandwich au concombre, youpi 🦀).

✦ Cala d’En Serra

Une plage plus sauvage puisque moins facile d’accès. Il faut marcher un peu avant d’arriver en haut du chemin qui permet de descendre jusqu’à la plage.

Sur la droite de la plage il y a un bâtiment désaffecté. C’est un ancien hôtel qui n’a jamais vu le jour, où il y a à priori du street art et un mood cool. Bref, pour faire des photos ça doit être sympa aussi. Mais on avait déjà fait une bonne journée, il faisait super chaud… Et surtout la perspective de devoir faire toute la montée sans pouvoir se baigner après nous a dissuadé de descendre jusqu’à la plage (oui Jean-Michel on a refusé un effort physique par simple convenance personnelle, ça peut arriver à tout le monde, okay).

✦ Mirador Cala d’Hort

Le lieu est magnifique mais assez prisé, surtout pour le coucher de soleil. Malheureusement nous n’avons pas eu de chance sur les sunsets lors de notre semaine à Ibiza. La plupart du temps le ciel se voilait et était bien couvert en début de soirée.

Au départ, on avait prévu de passer la nuit ici. On avait pu se garer à un endroit parfait avec une vue de folie. Mais en fait, c’est interdit et pour le coup c’est bien indiqué à l’entrée du parking. On n’avait pas fait attention et on a préféré ne pas prendre de risque, l’endroit étant certainement pas mal contrôlé.

✦ Mirador Es Vedra, le plus beau point de vue d’Ibiza ?

✦ Sa Pedreda de Cala d’Hort / Atlantis 

Alors ça, c’est vraiment à faire ! Ça change un peu des plages et permet de bouger un peu. Mais surtout ça vaut vraiment le détour et offre des paysages différents.

Pour vous y rendre, on vous conseille vraiment de vous servir de Maps.Me. Ensuite, il faut vous garer sur le parking qui permet d’accéder au point de vue Es Vedrà. Et enfin, vous diriger vers le point « Atlantis ».

On y était en fin d’après-midi pour ensuite aller regarder le coucher de soleil depuis le point de vue Es Vedrà. Et c’était très bien puisqu’il n’y avait pas beaucoup de monde mais c’était encore au soleil.

Mais attendez vous à avoir un petit coup de chaud en remontant. Surtout si vous êtes avec un Maximilien, qui tourne tout ce qu’il peut en session de sport et qu’il vous fait remonter en à peine 10min ce que vous avez mis 30min à descendre. Et qui vous dit tout content « qu’est-ce que j’adore les montées ! » (et il est sérieux en plus).

✦ Eivissa, capitale d’Ibiza

On s’est baladé dans la ville sans nos appareils photos pour une fois. Mais c’est à faire. Il y a plein de ruelles très sympas et animées. Et n’oubliez pas de monter en haut des remparts pour une jolie vue.

Ce qu’on vous conseille c’est d’arriver avant le coucher du soleil et de rester pour découvrir la ville de nuit. Vous pouvez même vous prendre une petite bière dans une supérette et la boire en haut tout en matant le sunset.

Village Sant Joan de Labritja

C’est un petit village plein de charme et calme dans lequel il est agréable de vous balader. C’est vraiment petit donc vous faites le tour rapidement.

✦ Village Santa Gertrudis de Fruitera

Il faut reconnaitre que ces petits villages sont très mignons et cozy, on adore !

✦ Hippie market Punta Arabi

Ibiza est réputée pour son ambiance hippie. Il y a plusieurs marchés de jour ou de nuit dans lesquels il est super agréable de se balader. On a fait celui de Punta Arabi de nuit et c’était vraiment une belle expérience. Il y a avait de quoi boire et manger, un groupe de musique… Et bien sûr plein de stands de vêtements, bien-être, bijoux, etc.

Formentera, l’incontournable lors d’un voyage à Ibiza

On a fait un article spécial sur la journée qu’on a passé là-bas. Mais clairement la plus belle plage qu’on ait vu en Europe se trouve à Formentera (si ça c’est pas aguicheur Jean-Michel, on ne peut plus rien pour toi).

C’est vraiment c’est ce qu’on a préféré de notre séjour et on serait bien resté plus longtemps !

Où dormir en van à Ibiza ?

On a dormi 3 fois sur un parking, la veille de prendre le ferry pour Formentera, le 2e soir après être sorti à Eivissa puisqu’il faisait déjà nuit, et une autre fois parce que c’était plus pratique vu qu’il était déjà tard. (ici)

Mais les autres nuits, nous les avons passé dans des endroits vraiment sympas. Le genre de sports que tu t’imagines quand on te parle de vanlife !

Pour les trouver, on a pas mal utilisé Park4night. Pensez à télécharger la map avant, vous ne capterez pas bien partout. Ou parfois en fonction des endroits qu’on repérait pendant la journée.

Bon, on n’a pas réussi à trouver des info fiables mais à priori ce n’est pas 100% totalement autorisé. On a vu pas mal d’autres vans quand même. Mais faites attention en haute saison. Et bien sûr ne dormez pas là où il y a des panneaux d’interdiction (évidemment Jean-Michel, on respecte la faune et la flore). Mais on n’en a vu que sur les parkings menant aux points de vue sur Es Vedrà.

Notre première nuit

Le temps d’atterrir, de récupérer le van, et de faire les courses, nous voilà déjà direction le premier spot pour dormir avec le van. On repère un endroit qui a l’air vraiment sympa, pas si facile d’accès mais Max gère comme un pro (est-ce qu’Olive n’aura vraiment pas touché le volant pendant une semaine? hum).

Le temps se couvre et ils annoncent des orages. Mais on arrive quand même à se poser pour mater le sunset. On voit les éclairs qui tombe dans la mer au loin, totalement silencieux.

La nuit tombe et on s’installe dans notre petit van, petite série et on est trop bien. Bon l’orage est arrivé jusqu’à nous et là on peut entendre la foudre très (trop) facilement. Il y a même tellement de vent que le van bouge pas mal (la légende raconte qu’Olive a même demandé s’il y avait un risque que le van se retourne). Bref, on a assisté à des éclairs en presque continu pendant plus d’1h, sacré spectacle quand tu dors dans une voiture.

Et le réveil le lendemain matin, annonçait déjà la semaine de folie qu’on allait passer en van.

Et on en parle de ce genre de petit-déj ?

Spot n° 2

Arrivés de nuit (encore une fois, on est pas très doué à priori), on a décidé de se lever pour le sunrise. en fait, on s’est dit qu’on aurait peut-être un peu plus de chance avec les levers de soleil qu’avec les couchers de soleil. Bon c’était sympa mais pas exceptionnel. Le petit déjeuner en revanche, mamamia !

Le spot est validé, franchement se réveiller avec une telle vue ça n’a pas de prix !

Spot n°3

Un autre spot de fou où nous sommes retournés au van alors que le soleil était déjà couché. Comme expliqué plus haut, dans le risque de se faire contrôler nous sommes repartis pour le sunrise le lendemain matin et n’avons malheureusement pas pu profiter du spot le matin. Mais le spectacle de nuit était grandiose : regarder les étoiles, depuis ton van la porte ouverte, c’était juste incroyable.

Notre dernière nuit

On passera notre dernière soirée au bord de l’eau sur Cala Tarida à finir (et commencer en fait) la bouteille de Limoncello (ah ben on était heureux c’est sûr).

Il faut savoir qu’on arrivait souvent pas assez tôt sur les spots pour se caler avec le van pour vraiment faire la cuisine. Donc c’était plus souvent en mode pique-nique qu’autre chose. Mais on avait prévu un soir de se faire des pâtes carbo (on est des grands cuisto t’auras remarqué). Au final, après avoir repoussé plusieurs soirs, on se dit que ce sera parfait pour notre dernière soirée à Ibiza, cuisiner en face de la mer et manger un bon petit plat.

Sauf qu’il n’y avait pas de casserole dans le van. Oui oui, on s’en est rendu compte le dernier jour. On avait des plaques à l’intérieur, un réchaud pour l’extérieur et un même un petit barbecue. Mais qui a besoin d’une casserole franchement ?

Et surtout qu’on s’en est rendu compte après avoir déjà mis les oignons dans la poêle. On a donc mangé des oignons, lardons et un écrasé de tortilla avec le reste de pain naan qu’on avait. Voilà voilà. Sacré souvenir !

Mais on en parle de ce réveil ?

Notre budget pour une semaine en van à Ibiza

Comme on vous le disait plus haut ce voyage n’était pas prévu, donc nous avons (encore plus) fait en sorte de dépenser peu.

Conclusion

C’est la première fois qu’on fait un voyage improvisé d’une semaine, et en van en Europe. On a adoré ce type de voyage et tout ce qu’on a vu. Gros coup de coeur pour l’île d’Ibiza (et de Formentera) qui a beaucoup plus que ses soirées à proposer. Promis Ibiza on reviendra !
5/5 - (3 votes)

Articles voyage similaires Espagne

Que faire en une semaine à Tenerife ? Itinéraire d’un road trip au top

Vous rêvez de découvrir Tenerife ? On vous détaille notre itinéraire et on vous dit tout ce qu'il faut savoir pour en prendre plein les yeux...

Que faire à Madrid en hiver ?

Visitez Madrid en 4 jours ! Suivez notre itinéraire et nos conseils pour un week-end dans la capitale Espagnole en au mois de décembre...

Formentera, la plus belle île de Méditerranée ?

Si vous êtes en voyage à Ibiza, ne passez pas à côté de l'île de Formentera. L'une des plus belles plages d'Europe vous attend...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*