Faire son tour du monde grâce au Wwoofing

Un tour du monde coûte en général assez cher (~ 15000 €), c’est une grosse somme à récolter. Si tu n’as pas le temps pour économiser autant d’argent, il te reste toujours la solution du Wwoofing !

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Wwoofing, de l’acronyme WWOOF, de World Wide Opportunities on Organic Farms, est le fait d’être nourri et logé en échange d’une participation aux travaux dans le monde agricole bio.

Je rassure les plus fainéants d’entre vous, le but n’est pas de faire du 60h par semaine dans des conditions exécrables. Pour une moyenne de 5h par jour (à définir au préalable), vous aidez la famille vous hébergeant dans ses tâches agricoles.

Le type de tâches est très variable :
Tailler le buisson à Mireille, nourrir les animaux, récolter les carottes, couper du bois, cueillir des pêches, etc…

La durée des missions peut être de quelques jours à plusieurs semaines, c’est à vous de négocier cela avec votre hôte.

On parle rarement des inconvénients, quels sont ils ?

  • Le temps passé à aider l’habitant est du temps que tu ne passeras pas à visiter, te divertir (et encore…) ou échanger avec de nouvelles personnes sur ton lieu de visite.
  • Le pourcentage faible de tomber sur une famille complètement timbrée ou ne respectant pas tes droits du « Wwoofeur ».
  • Les contraintes et règles à respecter dans la famille d’accueil peuvent être frustrantes pour certains voyageurs en quête de liberté !

Et les avantages du Wwoofing ?

  • La voilà, l’aventure, la vraie ! Sortir des sentiers battus pour s’enrichir d’un nouvel endroit, de nouvelles rencontres, de nouvelles connaissances, de quoi être fier de soi durant de nombreuses années 😉
  • Énormément de voyageurs souhaitent rentrer en contact avec les habitants afin de vivre une experience unique, loin de ce qu’ils ont l’habitude de connaître. Cependant, la langue parlée dans le pays, la timidité du voyageur ou encore la non-connaissance de la région peuvent être un véritable frein à la rencontre. Le Wwoofing vous permet de faciliter la mise en relation avec l’habitant et ça, c’est juste génial !
  • Toi comme moi, t’es plus superette que cueillette à la base, t’arrives après la bataille en sorte. Mais est ce qu’il ne serait pas intéressant d’en connaître un peu plus sur le processus « de la ferme à nos assiettes » ? Le Wwoofing est l’occasion d’en apprendre énormément sur les techniques utilisées dans le monde agricole et de pouvoir enfin te la péter auprès de ta grand-mère, la classe !
  • Tu pratiques du sport ! Ah t’y avais pas pensé à celui là 😉 ! Parce que oui, en général, tu effectues des tâches actives où ton corps fournit un effort qui peut parfois être conséquent.
  • Tes finances sont utilisées seulement pour le transport, les divertissements et activités diverses durant tes jours de repos.

Je peux faire ça de partout ou ça se limite au Poitou-Charentes ?

Houlà tu vas t’attirer des problèmes toi.. À vrai dire, tu as plus de 120 pays où le woofing est en place donc tu as l’embarras du choix !

wwoof

Wahou ! Cela semble une superbe façon de voyager ! Quelles sont les démarches ?

N’est-ce pas !? En premier lieu, rendez-vous sur le site de l’organisation où sont listées les différentes étapes.

Qu’est-ce que je dois savoir d’utile ?

  • L’inscription peut aller de 0 à 56€ en fonction du pays où vous souhaitez vous rendre.
  • Vous pouvez faire ça seul ou à plusieurs à partir du moment où chaque personne est inscrite à l’organisation WWOOF (lien partagé juste au-dessus).
  • C’est à vous de vous renseigner sur la nécessité et le type de VISA à prendre pour le pays concerné.
  • Si un hôte te demande de l’argent, tu peux mettre en pratique tes 10 ans de judo, mais je déconseille bien entendu la violence ! Donc je te conseille plutôt de contacter les administrateurs de l’organisation et de trouver une autre ferme. Si cela se passe dans un pays assez démuni et que l’hôte a su toucher ton côté sensible, tu peux toujours l’aider avec l’achat de nourriture, de vêtements, livres ou autres, libre à toi.
  • N’hésite pas à te renseigner sur les sites communautaires notamment, chercher les avis concernant telle ou telle ferme, c’est toujours rassurant et gage de confiance pour la suite des évènements. Idem, suite à ta session woofing, n’hésite pas à laisser un avis pour les prochains voyageurs qui seront contents d’être informés au mieux !

En parlant d’avis ! Si tu as encore des questions sur le woofing ou si tu as pris un plaisir fou à lire cet article rédigé avec tendresse et volupté, c’est juste en dessous 😉

4.9/5 - (7 votes)
  • Bonjour,
    Nous sommes une famille de 5, on a le projet de voyager autour du monde dans 2 ans et on voudrait faire une partie du voyage en wwoofing pour être au plus proche des gens et ne nous voilons pas la face, un peu aussi pour diminuer le budget!!!Nos enfants auront alors 14 ans, 11 ans et 8 ans…
    Est-ce possible de faire du wwofing avec des enfants et quels sont les modalités???
    Merci pour votre réponse, je sais que les enfants n’ont pas le droit de travailler, normal, mais est ce qu’ils peuvent être héberger et nourris avec nous si on est que 2 à travailler???
    J’ai pris contact avec wwoof France mais ils ne savent pas trop…
    Merci d’avance si vous pouvez me renseigner!!!
    Kareen.

    • Bonjour Kareen,

      Le wwoofing en famille est tout à fait possible. Les modalités sont propres à chaque hôte, il faut donc les questionner en entamant un dialogue afin de savoir si cela est possible et dans quelles conditions. Les enfants peuvent être nourris et hébergés, même si vous êtes que 2 travailleurs.

      De nombreuses familles l’ont déjà fait, pourquoi pas vous 🙂

  • Bonjour, nous pensons aussi à faire un projet woofing, je cherche des adresses sympas avec les enfants. Avez-vous déjà trouvé des contacts avec retours d’expériences? Peut-être pouvons-nous collecter des infos ensemble.

    À bientôt

    • Bonjour,
      Je n’ai pas encore collecté d’info car notre départ est prévu dans plus d’un an et l’inscription pour chaque pays est valable seulement un an pour avoir les listes des hôtes…et comme on veut faire ça dans beaucoup de pays je ne veux pas payer pour 2 ans car mis bout à bout ça fait une somme même si biensur à la fin du voyage ça nous aura fait faire des économies…
      Je pense commencer mes recherches après l’été 2018…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*