Quoi faire à Máncora ? la ville du chill

Tout au Nord du Pérou se trouve cette petite ville vivant du tourisme. Elle est réputée pour son excellent ensoleillement durant l’année et ses plages qui attirent touristes et surfeurs. En dehors de ça il n’y a rien à voir, circulez !

Quoi faire à Máncora ?

Faire du surf

D’énormes vagues se brisent le long de la plage en décembre et en janvier, ce qui permet de bien surfer. Certains surfshops ne louent pas de planches pendant cette période, craignant qu’elles ne reviennent en une seule pièce.

Profiter du soleil et se baigner à la plage.

Si tu n’as pas quelques lions de mer morts échoués sur la plage comme se fut le cas durant mon aventure à Mancora, tu prendras du plaisir à te relaxer sur cette large et belle plage.

Faire du kitesurf

Mancora est également populaire pour le kitesurf. Pour les débutants, un cours de 3 jours est recommandé. Tu apprendras d’abord sur la plage comment manier le cerf-volant avant de te mettre à l’eau.
Je te recommande le MancoraKiteClub. C’est l’école de kitesurf la moins chère de Máncora avec des instructeurs professionnels, dont certains parlant français. Le cours de 6 heures coûte 350 €. La location du matériel (aile, harnais, planche, combinaison) coûte 60 € par jour.

Nager avec les tortues de mer à El Ñuro

El Ñuro est une petite ville à une vingtaine de minutes au sud de Mancora. Si tu souhaites faire une excursion en bateau depuis le port à El Ñuro, cela te coûtera environ 15 soles. Il est recommandé d’apporter son masque de plongée si possible car leur nombre est limité sur place.

Prendre un bain d’eau chaude à « Poza de Barro »

« Poza de Barro » que l’on pourrait traduire pas « l’étang de boue », est un bassin de sources d’eau chaude aux propriétés curatives à environ 30-40 minutes de Mancora. Le prix est aux alentours de 40 soles.

Faire de la plongée ou du snorkeling

La plongée n’est pas donnée à Mancora et peut vous coûter 100 € la session. Cela reste possible, ainsi que le snorkeling. Je te recommande le centre Spondylus Divecenter.

Mon aventure de backpacker

Dans un climat bien plus aride que je n’ai eu jusqu’à présent en descendant l’Amérique Centrale et maintenant du Sud, j’arrive avant le lever du soleil, à 05h30. Réveil en sursaut dans le car, je regarde le GPS et constate qu’on était en train de partir de Máncora pour aller en direction de Lima, j’avais loupé l’arrêt. Je m’empresse d’aller voir le personnel qui fait arrêter le car en urgence pour ma personne, il était moins une !

Même à cette heure là, il y avait quand même un mec avec son tuk-tuk prêt à me déposer où bon me semble. Je dégaine l’application de conversion pour vérifier les prix, la devise du pays est le nouveau sol, l’unité représente à peu près 25 centimes d’euros, soit 4 fois moins.

Déposé à l’auberge, je constate qu’elle n’est pas encore ouverte en cette heure matinale. Heureusement elle est à même la plage, j’attendrais donc sur le sable.

Avant le lever du soleil, les locaux en profite pour courir et faire du sport sur la plage. En effet, les températures sont meilleures pour pratiquer ce type d’exercice. La plage est grande avec un sable fin, par contre j’aperçois plusieurs masses foncées au loin, étrange… Je m’approche et constate que ce sont des lions de mer.

Malheureusement, ils étaient morts. J’en ai vu 5/6 comme cela, échoués sur la plage, me demandant si cela était dû à l’activité humaine, sans réponses.

Quelques heures après, me voici installé au sein de cette fameuse auberge. Je dormirais dans un dortoir au sein d’une maisonnette sur pilotis, vue sur l’océan.

Ici pas d’eau courante, on se lave à l’eau salée, originale ! Ceci bien-sûr toujours les pieds dans le sable que l’on retrouve même dans les rues de cette petite ville !

Une ville pas très attrayante, avec des couleurs fades, des maisons à peine terminées et peu de choses à visiter.

 

Concentrons nous donc sur la plage où j’aperçois certains s’essayer au kite surf ! Une pratique répandue ici au dépend de ton porte-monnaie.

Malheureusement pour moi, les prix sont très élevés !

L’endroit à également la particularité d’être la plupart de l’année ensoleillé et se prête clairement à la détente au bord de la plage, vivre à la cool, un peu comme des hippies !

À l’auberge, de nombreuses personnes restent plus longtemps que prévu, elles se sentent bien, détendues et bien entourées. Il est vrai que le personnel, mélangé de locaux et de voyageurs volontaires sont d’une gentillesse et d’une amabilité sans égales ! De nombreux hamacs sont à disposition, on peut commander crêpes et bières en journée, puis discuter avec des voyageurs venant de toute part.

Ici, les backpackers vont dans 2 sens seulement, soit ils montent en Équateur, soit ils descendent au sein du Pérou. En gros, chacun a des choses intéressantes à dire à l’autre, des conseils sur les lieux, activités, hébergement, bref on apprend beaucoup ! Cerise sur le gâteau, un foot s’organise sur la plage, au soleil couchant. Jouer avec des Argentins, Italiens, Danois, Anglais, Luxembourgeois et autres au sein d’une partie, ce n’est quand même pas tous les jours !

Puis la nuit venant, un feu se prépare afin d’échanger, de rigoler et partager jusqu’à point d’heure. Les liens d’amitiés se créent et on commence à comprendre l’effet vicieux d’un tel endroit. Les soucis du quotidien n’existent pas, seulement des journées bercées par le son mélodieux de l’océan et les avantages de la vie en communauté dans un tel contexte. Bien-sûr, ceci ne reste que la partie visible de l’iceberg, de l’autre, l’argent défile petit à petit et la diversité de tes activités est faible. C’est pourquoi une nuit m’a suffi avant de reprendre la route en direction de Huaraz. Même si, pour ne rien te cacher, je me sentais très bien au sein de cet endroit, comme déconnecté du reste du monde.

Comment venir à Mancora ?

  • Pour venir d’Équateur, j’ai pris un bus de Guayaquil, très confortable, avec toilettes, repas servis, TV, etc.. Ceci durant toute la nuit, coupée par 2 heures très longues à la frontière sur les coups d’1h du matin. La compagnie était CIVA et le prix fut de 30€.
  • Pour aller à Huaras depuis Mancora, tu dois couper ton voyage en 2 étapes. La première est de faire Mancora – Trujillo en bus pour 20€ au sein d’une des nombreuses compagnies de bus servant la ville. Tu peux faire cette étape durant la nuit et enchaîner le matin par la 2ème étape. Celle-ci consiste à effectuer Trujillo – Huaras. Je te conseille la compagnie Linea, qui t’emmène pour 8€ dans un bus confortable.
  • Pour le transport au sein de la ville de Máncora, le tuk-tuk est roi, mais n’hésite pas à marcher si tu n’es pas pressé, tu as tout à y gagner.

Où manger à Mancora ?

Surfer Burger, attention il faut te tenir prêt, ce fast-food est incroyable ! Le patron et chef de l’établissement, New Yorkais, fais des hamburgers – frites d’une qualité comme j’en ai rarement mangé ! Servi avec l’Ice Tea fait maison par la serveuse Vénézuélienne extrêmement sympathique et ceci pour 6€ en moyenne, bref ne loupe pas le coche !

EDIT 2022 : Ils ont fermé, coup dur !

Juste à côté, le restaurant Café del mundo avec en cuisine un chef français qui sait ce qu’il fait ! Dans un cadre lounge, tu profites d’un repas équilibré ou non pour 6€ en moyenne également.

EDIT 2022 : Ils ont fermé, coup dur !

Du coup j’ai plus rien à te recommander haha mais je me fais pas de soucis pour toi.

Où dormir à Mancora ?

On en parlait tout à l’heure, le Misfit Hostel a tout ou presque pour lui ! On regrette seulement un wifi très faiblard, pas de couvertures, de volets et des toilettes au sein du dortoir. Pour un séjour de courte durée, ces points négatifs sont vite oubliés avec le staff, le contexte et le cadre dont j’ai étoffé les qualités plus haut ! Ceci avec déjeuner compris pour 6,5 € la nuit, excuse-moi du peu !

Si tu as un peu plus de budget (ce qui ne devrait pas être trop durs haha), jete un oeil sur les autres logement de Mancora.

☂️ Quelle assurance pour ton voyage au Pérou ?

On a beau être affûté ou en pleine santé, faire du surf ou kitesurf au Pérou sans assurance, c’est courir le risque de payer très chers en cas d’accident. Souscrire à une assurance avec une bonne couverture médicale peut t’économiser des centaines d’euros si un pépin arrive. Afin de partir en toute sécurité, je te recommande Chapka Assurance accessible depuis le lien en vert.

Tu pars au Pérou ? À lire également

Mon bilan sur Mancora

J’enchaîne les endroits « traquenard », après Cuenca en Équateur, celui-ci aussi donne envie de rester, mais pas pour les mêmes raisons. Máncora est idéal pour faire un break après un séjour dans les montagnes ou plus citadin. N’hésites pas à y faire une halte.

Si des informations te sont manquantes ou si tu viens de visiter ce lieu et que tu veux nous faire part de ton retour d’expériences, n’hésites pas à nous laisser un commentaire !

4.7/5 - (14 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*