Mont Rinjani : le guide complet pour tout savoir avant l’ascension 🌋

L’ascension du Mont Rinjani, c’est une sacrée aventure et un vrai régal pour les yeux ! Mais il ne faut pas non plus se jeter tête baissée dans ce trek. Pas de panique, on vous dit tout sur cette expérience incroyable de 3 jours 2 nuits, pour passer l’un des meilleurs treks de votre vie (rien que ça). 

Le Rinjani, ça fait un moment qu’on en rêve (quand je dis on c’est Olive bien sûr, Max savait qu’on le faisait que quelques jours avant) et ça y est, on y est ! C’était une expérience incroyable, aussi intense qu’époustouflante.

Rinjani

D’où partir pour faire le trek du Rinjani ?

Il y a plusieurs options pour le départ du Rinjani.

On vous conseille de faire comme nous et d’arriver à Senaru. De là, la compagnie de trek vous emmènera à Sembalun pour le départ de la randonnée et vous reviendrez directement à Senaru à la fin. Cela permet d’éviter de faire un aller-retour !

Et en plus, l’avantage c’est que Senaru c’est vraiment sympa !

Quoi faire à Senaru, départ du trek ?

On a fait un article spécial sur Senaru, qu’on a adoré !

Le résumé de nos 3 jours 2 nuits de trek au Rinjani

Le départ du trek

Levés à 6h30, petit déjeuner englouti rapidement, ça y est c’est l’heure de partir pour le Rinjani. Notre guide et porteurs viennent nous chercher à 7h directement à notre homestay et c’est parti pour 1h de route à l’arrière d’un pickup (pas de doute, on est bien en Asie). 

En arrivant à Sembalun, on passe au Medical Check up : on remplit un questionnaire, on vérifie notre pression sanguine, notre bpm et notre tension. C’est bon, on est apte à partir ! On dirait même à Olive « good » quand on verra son bpm (et ouais) (Max peut se brosser).

Prix : 15 000 rp. 

Notre guide s’occupe ensuite de récupérer notre billet pour entrer dans le parc du Rinjani. Pour une fois c’est agréable de se laisser porter et que quelqu’un d’autre gère les démarches, etc.

On reprend quelques minutes la voiture, on se gare devant la porte d’entrée de la randonnée, on met nos sacs et voilà let’s goooo. Le vrai départ c’est maintenant !

  • Premier jour au Rinjani

Au programme de ce 1er jour : 

  • 📍 Départ : Sembalun
  • 🎯 Arrivée : Camp 1, Rinjani
  • 🏃🏽 Distance : 8km
  • 🕐 Durée : 7h de marche annoncée, avec une arrivée prévue au campement vers 17h. En réalité on aura mis 3h45, avec un rythme assez ralenti.
  • 📈 Dénivelé : 1650 D+

On part vers 9h et on commence dans ce qu’ils appellent la « savane ». Pas de difficulté particulière même si c’est poussiéreux. C’est assez roulant. 

Notre guide nous demande si on veut s’arrêter faire une pause au POS 1, mais on préfère continuer, on vient à peine de partir. Après à peine 1h30 de montée et 350D+, notre guide nous dit qu’on va faire une pause de 2h pour manger ici, au POS 2. Nos 2 porteurs, Hamzan et Tito arrivent et avec le guide ils s‘occupent de nous préparer à manger pendant 1h30. Nous sommes loin d’être les seuls puisque toutes les agences ont la même organisation. 

Rinjani

Si vous pouvez, demander à faire votre pause déjeuner plus loin (on ne sait pas si c’est possible), parce que du coup on s’est retrouvé à faire le reste de la montée, bien plus pentue que le début, soit plus de 1100 D+ avec l’estomac plein. En plus le repas était copieux, te on voulait faire honneur à leur cuisine donc on a tout mangé (et aussi c’était bon et on est des gros sacs, soyons honnêtes!). 

On n’a pas l’habitude de randonner en étant lourd et ça se ressent, surtout Olive qui du coup monte plus lentement que d’habitude. 

Rinjani

On arrivera tout de même vers 15h au campement. Il faut savoir que c’est quand même une bonne petite montée et même s’il n’y a pas de difficulté particulière, le dénivelé se fait tout de même sentir. 

Notre guide choisit l’emplacement de notre tente et on attend nos porteurs avant de pouvoir installer nos affaires. Le soleil commence à se cacher et nous sommes dans les nuages. 

Et là on a froid. Très froid. Très très froid.

On a beau mettre tous nos couches, sans soleil et avec un vent glacial, on se les pèle sévère. 

Ca finit par se découvrir et on nous sert des fried bananas avec du chocolat et un thé chaud (ou café si vous préférez). Autant dire que ça passe bien, très bien même.

Les nuages se retirent et on peut apprécier le coucher de soleil sur le lac. 

Mais de nouveau sans soleil, il fait froid et très rapidement on se réfugie dans la tente pour se cacher du vent. On mangera d’ailleurs à l’intérieur, un super curry qui était excellent et qui nous aura bien réchauffé.

Heureusement que les duvets sont des 0°C ! A l’abri du vent, bien couvert et avec nos duvets, on dormira même plutôt bien. 

Enfin jusqu’à 2h du matin…

  • Deuxième jour au Rinjani

Première partie de la journée : l’ascension au sommet

  • 📍 Départ : Camp
  • 🎯 Arrivée : Sommet de Rinjani puis retour au Camp
  • 🏃🏽 Distance : 3,5km aller
  • 🕐 Durée : 3h45 de montée, 2h50 de descente 
  • 📈 Dénivelé : 1150 D+ et D- 

Avec le souvenir de la montée le ventre plein, on avait précisé à notre guide qu’on ne souhaitait pas le « light » breakfast avant d’entamer l’ascension jusqu’au sommet. Et on aura bien fait. Il nous a prévu des oreos quand on était en haut, et c’était largement suffisant.

On part donc à 2h30 et le rythme est plutôt tranquille, sachant que vous n’êtes bien sûr pas les seuls à monter et que c’est parfois un peu en file indienne. D’ailleurs, on vous conseille de ne pas trop vous couvrir pour la montée car vous aurez largement assez froid en haut et que mieux vaut avoir des couches à ajouter à ce moment là. 

On choisit de ne pas dépasser tout le monde (geeeeenre les mecs) (non il faut quand même préciser que vous avez globalement affaire à des touristes et pas des randonneurs donc le rythme est assez lent), et prendre notre temps puisqu’on se dit que si on arrive trop tôt en haut, on va avoir trop froid. 

Notre guide nous dit qu’on a le temps, donc on monte tranquillement. 

Puis, on réalise que le temps passe, et que la montée se corse. Et là on demande à notre guide combien de temps il reste et il nous annonce 1h30. Ce qui nous ferait arriver à 6h en haut, soit à peine au moment où le soleil se lève. Sauf que nous on aime profiter des jolies couleurs avant, donc il faut qu’on accélère. 

Mais là ça devient vraiment difficile, on monte à la lumière de la frontale, sur une Crète avec énormément de poussière, cailloux, etc. On glisse beaucoup et on en a plein les chaussures. 

On arrive dans la dernière partie mais les jolies couleurs sont déjà là et la frustration est bien présente. Il parait même qu’Olive commencera à râler (bizarre, ça n’arrive jamais pourtant).

Cela devient très éprouvant, on glisse encore plus quand tout à coup… la frontale d’Olive s’éteint. Il parait même qu’Olive râlera (beaucoup). 

On arrive vers le haut avant le lever du soleil. On prend 5 minutes pour changer de tee-shirt (on vous le conseille, pour ne pas rester mouillé) et mettre toutes nos couches : doudounes, coupe, vente, gants, bonnets, écharpes. 

Mais malgré ça, on a tellement froid. Tellement, tellement froid. On a rarement eu aussi froid de notre vie (si si, on n’exagère pas). Max n’arrive même pas à prendre des photos parce qu’il ne sent plus ses doigts (je ne sais pas si vous vous rendez compte de la gravité de la situation si Max n’arrive pas à prendre des photos).

Rinjani

Et vous savez ce qu’il montre à quel point on était dans le mal à cause du froid ? Il ne fera même pas voler son drone. Si si, incroyable, comme quoi tout arrive. 

On prend quand même une photo au sommet avec notre guide avant de commencer à redescendre,avec le portable. On n’aura même pas une photo de nous 2 avec l’appareil (ce n’est pas nous en dessous !).

Malheureusement avec le froid, on n’aura pas pu apprécier le lever de soleil comme on l’aurait souhaité. La vérité c’est que selon nous le lever de soleil n’était pas un vrai must. Déjà à cause du froid (si jamais vous l’aviez pas encore compris) et parce que finalement les plus belles couleurs arrivent plus tard quand tout le cratère, le lac et le volcan sont au soleil. 

On a donc pris notre temps pour redescendre, prendre des photos et vous vous en doutez, faire voler le drone (parce que quand même ça va bien 2 minutes). On est donc dans les derniers à revenir au campement. 

Rinjani

Notre petit déjeuner nous attend et ça Jean-Michel, il faut avouer que c’est assez royal.

On range notre affaires et Max en profite avant de repartir pour faire un petit passage dans nos super toilettes intimité 100% assurée ! Oui parce qu’un trek de 3 jours en pleine nature c’est ça aussi. Sauf que contrairement au bivouac qu’on fait dans les Alpes, ici il y a du monde et pas vraiment d’endroit pour être tranquille.

La 2e partie de la journée : la descente jusqu’au lac et aux sources chaudes

  • 📍 Départ : Camp
  • 🎯 Arrivée : lac
  • 🏃🏽 Distance : 4km
  • 🕐 Durée : 3h annoncées, on l’aura fait en 2h10, avec un rythme très normal. 
  • 📈 Dénivelé : 750 D-

On repart donc direction le cratère pour atteindre le lac et les sources chaudes. 

La première partie de la descente est assez difficile. Le terrain est accidenté et il faut être vigilant. La dernière partie est plus classique et donc plus facile. Sauf que vous avez l’ascension du sommet dans les pattes, avec un réveil à 1h30 ou 2h du matin. 

Les sources d’eau chaude sont sympas mais pour le coup bien trop… chaudes ! (ça ne s’invente pas). On trempe à peine les mains. Nous qui pensions pouvoir nous laver, c’est râpé. 

On se dirige donc vers le lac pour y tremper une tête (pensez à prendre vos maillots les filles!). C’est frais mais ce n’est pas la température de nos lacs de montagne en France non plus. Ca fait du bien et on se sent un peu moins sale quand même. Parce qu’il faut savoir que la poussière est omniprésente ici. 

Notre repas est prêt et on mange face au lac. Il y a pire comme lunch, non ? 

Mais il est déjà temps de repartir (quand on vous dit que c’était intense!) pour monter direction le campement n°2. 

3e partie de la journée : la montée au 2e campement du Rinjani

  • 📍 Départ : lac
  • 🎯 Arrivée : camp 2
  • 🏃🏽 Distance : 2,5km
  • 🕐 Durée : Durée : 2h30 annoncées, on ne mettra pas moins cette fois, Olive commence à fatiguer et à avoir mal aux jambes et aux pieds (pas si surprenant vu la journée qu’on vient de se taper en même temps) (on se rassure comme on peut).
  • 📈 Dénivelé : 750 D+

Si on récapitule, on a quand même fait plus de 9h de de randonnée difficile aujourd’hui, avec un réveil à 2h du matin, le lendemain d’une montée de 1600D+. On a quand même fait  1900 D+ et 1900 D- sur la même journée. C’est quand même pas rien ! Et rebelotte demain.

Mais c’est pour nous le moment du trek où on a la plus belle vue ! Et le 2e campement est bien plus sympa que le 1er. Il n’y a que quelques tentes et la vue est magnifique des 2 côtés.

Rinjani

On observe un joli coucher de soleil et on mangera tout de même notre dîner dans la tente parce qu’une fois le soleil caché il ne fait pas bien chaud. 

Le lendemain c’est presque une grasse matinée, puisqu’on se lève un peu avant 6h pour observer le lever de soleil. 

Rinjani

On petit déjeune, petite session de drone pour Max (si jamais vous en doutiez) et il est déjà le temps de repartir. 

  • Troisième jour au Rinjani

  • 📍 Départ : camp 2
  • 🎯 Arrivée : fin du trek
  • 🏃🏽 Distance : 9km
  • 🕐 Durée : 6 à 7h annoncées, sachant qu’on le fera en 5h à un petit rythme. 
  • 📈 Dénivelé : 1900 D-

La descente ne présente pas réellement de difficulté, même si encore une fois c’est full poussière. On est cette fois dans la jungle et on verra d’ailleurs plusieurs singes, faites attention ils sont voleurs et n’hésite pas à arriver par derrière pour essayer de chopper de la nourriture (ces bat***)

On s’arrêtera en chemin pour notre dernier repas : spaghetti sauce tomate avec un œuf dur. 

La descente aura été très difficile pour Olive, qui en plus des courbatures et de la fatigue accumulée, a plusieurs (c’est à dire 6 ou 7, t’as jamais vu ça) ampoules dont 2 sur chaque côté du pied très profondes, qui sont très douloureuses. Obligés de s’arrêter en chemin pour les percer avec notre coupe ongles (vous êtes contents d’avoir les détails). Bref, elle n’aura jamais eu aussi mal en randonnée ! Max, lui, se balade (légèrement rageant quand tu souffres à côté). 

Quels sont les points négatifs du trek du Rinjani ?

L’un des points noirs de ce trek, le plus gros d’ailleurs c’est les déchets. Notre compagnie avait une bonne gestion, puisqu’on ne laissait rien, mais sur le campement et au niveau du lac c’est globalement sale. Il y a plein de déchets, et plein de mouchoirs.

Les gars en fait quand on va faire ses besoins dans la nature, on ne laisse pas son PQ par terre ! Donc svp ne soyez pas de ce type de personnes !

Est-ce que ça vaut le coup de faire la version 3 jours ?

Clairement OUI pour nous ! Déjà parce que la version 2 jours / 1 nuit est un aller retour donc c’est quand même bien moins sympa. 

Et parce que selon nous, la plus belle vue est dans la montée pour le 2e campement, le 2e jour. 

En revanche ça veut dire prolonger d’une journée un trek déjà difficile, et un manque de confort et d’intimité notamment pour la douche (inexistante) et les toilettes (un petit paravent avec 150 tentes autour, on est bien). 

Avec quelle compagnie faire le trek du Rinjani ?

Nous sommes partis avec Ali Trekking. On vous les conseille les yeux fermés, l’organisation était très bien, nous avons eu toutes les informations en amont et un briefing en arrivant à Senaru. Dans le package, en général est compris le transport pour arriver à Senaru et celui pour votre prochaine destination. 

Vous pouvez écrire à Ali directement sur Whatsapp, il est réactif : +62 819 1712 4501

Et voici son site internet, avec toutes les informations.

Disclaimer : on a réalisé notre première collaboration avec Ali, c’est à dire que nous n’avons pas payé notre trek en échange de photos et vidéo. Sachez néanmoins qu’on vous donne notre avis en toute honnêteté bien sûr, et qu’on ne vous les conseillerait pas si cela ne s’était pas bien passé.

Un regret néanmoins, c’est le manque d’information sur le Rinjani en lui-même. Notre guide, Jus était très bien et adorable, mais comme tous les autres guides, ne nous a pas donné d’info sur le volcan, son histoire, etc. Aucune compagnie ne semble le faire, et ce n’est pas spécialement gênant, on préfère juste vous le dire en amont si c’était une de vos attentes. 

Un grand merci donc à Ali et son équipe : Jus, notre guide, et nos 2 porteurs : Hamzan et Tito. Leur travail est difficile et en toute transparence parfois on était gêné. On se dit que pour eux cela doit valoir le coup d’être porteur plutôt que de travailler dans les rizières par exemple, mais ils portent tout de même environ 25 kg sur leur dos (sachant qu’ils doivent en faire à peine 50kg) en faisant une randonnée vraiment difficile. Et le tout en claquettes bien sûr. Impressionnant !

Bref, on leur a laissé à tous les 3 un bon pourboire, et si vous pouvez faites de même.

Rinjani

Nos conseils pour bien réussir votre trek du Rinjani ?

Conseil n°1 : ne pas sous estimer la difficulté

Si vous avez lu en entier notre article (bravo), vous avez compris que c’était un trek difficile, intense et long. Donc si vous n’avez jamais fait de randonnée et ne faites pas vraiment de sport, il faut avoir conscience que cela va être TRÈS difficile pour vous.

On fait quand même régulièrement du sport et de la randonnée et même si on est loin d’avoir un super niveau, on est habitué à se faire un peu « mal » et là on a quand même souffert. Rien d’insurmontable, mais vous allez sûrement puisez dans vos réserves. 

L’idéal est de faire le trek qu’entre vous ou avec des gens avec un niveau de fitness similaire au votre. On a vu des groupes qui devaient attendre une personne et franchement on aurait pas aimez être dans cette situation. Autant pour ceux qui attendent que pour ceux qu’on attend !

Conseil n°2 : équipez-vous

Si vous devez chercher à être le plus léger possible, puisque vous ne prendrez que vos affaires le reste étant pris par les porteurs, n’oubliez pas les vêtements chauds. 

Parce que même si on espère que vous aurez moins de vent que nous au sommet et donc moins froid (c’est faux, on veut que vous galèreriez autant que nous), en altitude et sans soleil il fait forcément pas chaud. 

On conseille de prendre une doudoune, un coupe vent, bonnet et gants, tour de cou. 

Si vous avez également, prenez une Thermos. Pour le sommet, on avait demandé à notre guide de remplir notre gourde de thé et boire chaud en haut était vraiment un petit plus appréciable. 

Conseil n°3 : prenez des lingettes

Même si malheureusement ce n’est pas écolo, on en prend toujours en bivouac. De faire un brin de toilette (oui on prend 20 ans avec cette expression, et alors ?) déjà c’est plus agréable pour dormir et surtout vous aurez moins froid (si si promis, ça fait vraiment la différence). 

Mais là pour ce trek, c’est encore plus vrai parce que vous n’imaginez pas la poussière que vous allez avoir partout (genre partout) (si si, partout). Vous allez littéralement vider plusieurs fois par jour vos chaussures de cailloux et poussière ! 

Conseil n°4 : prévoyez des pansements contre les ampoules

Bon là c’est Olive qui parle (genre ce n’est pas elle qui écrit cet article depuis le début) (genre elle parle d’elle à la 3e personne). Je n’ai jamais d’ampoule et là j’en ai eu plein. Peut-être dû à mes nouvelles chaussures, à toute la poussière parce que vous en aurez tout le long, qui sait.

Bref, prévoyez une petite trousse à pharmacie. 

Conclusion

Rinjani

C’était vraiment un trek incroyable. C’est dur, pas de doute là dessus, et ce n’est pas pour tout le monde entre la nécessité d’avoir un minimum de condition physique et le manque de confort, mais si vous êtes d’attaque, foncez ! 

Vous pouvez aussi regarder notre Vlog sur ces 3 jours au Rinjani 😊

On enchaine avec Tetebatu, un petit village dans le centre de Lombok plein de rizières, cascades, d’authenticité et de douceur de vivre, avant de descendre aux belles plages de Kuta Lombok. 

4.9/5 - (16 votes)

Articles voyage similaires en Indonésie

Bromo

Notre itinéraire de 10 jours pour explorer Java Est

On vous partage tout ce qu’il faut savoir pour 10 jours à Java : itinéraire, budget et astuces ! Une île à ne pas...

Nusa Penida ou Nusa Lembongan ? Quoi voir ?

Nusa Penida ou Nusa Lembongan ? Quoi voir ?

Quels sont les avantages à rester sur Nusa Penida ou Nusa Lembongan ? Les 10 meilleurs spots à voir lors de ton séjour à Nusa Penida et autres...

Les îles Nusa – Notre coup de coeur de Bali !

On continue notre voyage à Bali sur les îles Nusa ! Et on vous dit tout ce qu'il faut savoir et quoi faire...

BALI – Munduk & les Cascades

On vous emmène avec nous à la découverte des cascades autour de Mundunk, à Bali. Et on vous donne tous nos conseils pour votre voyage...

BALI – La péninsule de Bukit & Seminyak

Nos recommandations et notre aventure à Bukit & Seminyak, Bali. Entre les restaurants, hébergements, activités et transport, on te dit tout...

Les îles Komodo : une croisière au milieu d’îles paradisiaques

Vous êtes à la recherche d’une croisière dans les îles Komodo ? On vous dit tout ce que vous devez savoir...

Tetebatu, notre coup de cœur de Lombok !

Vous cherchez un coin authentique, entourés de rizières et cascades et avec des locaux adorables ? Tous nos conseils pour visiter Tetebatu...

Quels sont les ATM et banques pour retirer sans frais à Bali ?

Retirer sans frais à Bali, quels ATM et banques ?

Quels sont les distributeurs et banques avec le moins de frais pour retirer de l'argent à Bali ? La réponse sur les ATM pour votre carte...

Sekotong : visiter les secrets Gili sans touriste

Sekotong, c’est l’endroit parfait pour visiter les secret Gili, ces îles magnifiques sans touriste ? Allez viens, on t’emmène...

Florès, notre coup de coeur en Indonésie

Vous voulez explorer une île d’Indonésie hors des sentiers battus, avec des paysages incroyables et des locaux adorables ? Bienvenue à...

Quoi faire à Tomohon en Sulawesi ? Blog voyage

Quoi faire à Tomohon en Sulawesi ?

Nos recommandations et notre découverte de Tomohon en Sulawesi, Indonésie. Entre les restaurants, les hébergements, les activités et le...

Quoi voir au parc national de Tangkoko ? Blog voyage

Que voir à la réserve de Tangkoko ?

Nos recommandations et notre découverte de Tangkoko en Sulawesi, Indonésie. Entre les restaurants, les hébergements, les activités et le...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

*